Et si une pomme était bien plus qu’une pomme …

Et si une pomme était bien plus qu’une pomme … 

 

Pour Mme Liliane Mathieu et ses élèves, tout peut émerveiller et servir l’apprentissage.  Objet de curiosité scientifique, outil mathématique, produit de bouche à transformer selon des recettes à suivre, source d’inspiration inépuisable, la pomme met les sens et la raison en éveil.  En ce début d’automne 2009, les élèves de 123 P ne s’en sont pas privés. 

Pour l’occasion, la pomme a levé le voile sur ses multiples déguisements.  Les enfants ont examiné différentes variétés de pommes avec une curiosité toute scientifique   Mais la pomme fut aussi prétexte à la découverte d’autres notions, comme la chronologie, à partir de la reconstitution de l’histoire de la pomme.  Les élèves ne manquèrent pas non plus de prendre la pomme comme sujet d’inspiration d’écrits en touts genres, spécialité de l’école.

 

 

Enfin, prétexte à la convivialité, elle a donné l’occasion à l’ensemble de la classe de collaborer pour confectionner une compote qui fut dégustée dans une humeur acidulée ! L’air de rien, les petits en ont profité pour s’initier aux fractions de base sous l’égide des plus grands qui perfectionnaient, eux, les notions de grandeurs.  Les petits purent aussi s’adonner à la lecture fonctionnelle d’une recette, toujours accompagnés et soutenus dans leurs découvertes par les plus grands de la classe. 

 

 

 

 

 

3 commentaires

La ronde des enfants

La ronde des enfants, pour rappeler qu’ils ont des droits

 

Ce 20 novembre 2009 fut l’occasion pour les 123P de l’école communale C. Merveille de Folx-les-Caves de découvrir qu’ils avaient des droits, comme les grands, et que ces droits sont fondamentaux.  Comme droit le plus important pour eux, ils ont relevé, tout simplement, celui d’être aimé …

 

 Le travail de réflexion subtilement guidé par madame Matthieu, leur institutrice, et la découverte du texte de Paul Fort «  la ronde autour du monde » a conduit les

 

 

 

enfants de la classe dans la cour, afin de représenter symboliquement leur façon de percevoir cette ronde autour du monde.  En se donnant la main, ils montrent que leurs droits n’ont pas de sens hors d’ une relation amicale et respectueuse avec les autres.   En levant bien haut les bras et en choisissant de se tourner vers l’extérieur du cercle, ils clament définitivement qu’ils sont là, qu’ils sont là ensemble et qu’ils sont l’avenir. 

 

Cet événement restera gravé dans mémoire des enfants comme un moment riche en émotions solidaires.  Par la même occasion, Il vient donner du sens au projet scolaire de l’année : « pas de violence mais du respect entre nous ».

5 commentaires

Halloween et les arts de la rue

 

Le village est un théâtre. 

 

Les enfants de L’école C. Merveille fête Halloween et le Carnaval avec les habitants

 

 

Dans la tradition celtique, Halloween marque la transition entre été et hiver, lumière et ténèbres.    La tradition veut que les vivants préparent des offrandes et allument des flambeaux et des lanternes pour aider les morts de l’année écoulée à trouver leur chemin. Mais ils restaient bien attentifs à ne pas se laisser prendre aux tours malicieux de quelque esprit malveillant. 

 

Le 30 octobre 2009, tous les élèves de l’école C. Merveille de Folx-les-Caves, sous la supervision bienveillantes de leurs institutrices, sont partis dans les rues du village faire revivre la tradition, à leur manière.  Pour l’occasion, ils se sont prêtés au jeu des arts de la rue, rejoignant de façon originale et très actuelle la dimension artistique du projet d’école centré sur la langue française dans tous ses états. 

 

 

C’est donc à coups de rimes ensorcelées, soigneusement préparées en classe dans des fous-rires collectifs,  que les enfants costumés ont quémandé des friandises aux villageois séduits.  La récolte fut à la mesure du talent des saltimbanques en herbe : généreuse !

 

L’après-midi s’est terminée par une visite surprise et pleine de chaleur à une dame au grand cœur du village, connue sous le nom de « Bobonne », arrière grand-mère très populaire de trois élèves de l’école. 

 

 

Après Halloween, les élèves de l’école C. Merveille ont remis ça !  Au programme, cortège carnavalesque dans les rues du village, histoire d’y mettre un peu d’animation et se rappeler aux bons souvenirs des villageois présents chez eux ce vendredi 12 février 2010.

 

 

Leur bonne humeur, très contagieuse, a mis du baume au cœur des personnes plus âgées, souvent seules… mais qui commencent à s’habituer aux enfants qui viennent tout naturellement frapper à leur porte, venus de cette école véritablement au cœur du village. 

 

 

Les enfants n’ont pas oublié, lors de leur sortie d’aller saluer leur dévouée Paola, employée à l’école !

 

 

En sortant de l’école et en investissant le village, les élèves de l’école C. Merveille ont expérimenté de nouvelles postures théâtrales, plus spontanées et surtout, plus relationnelles et chaleureuses.  Ils en ont constaté les effets positifs sur les « spectateurs », semant la sympathie sur leur passage.  Bref, les élèves ont découvert les vertus pacifiantes du langage, et plus particulièrement, du langage pour le jeu.  Voici qui met de l’eau au moulin du projet 2009-2010 de l’école : « non, à la violence, mais du respect pour tous » !

 

Quant aux tout-petits, costumés eux aussi et  joyeusement entraînés par les plus grands, ils ont pu, une fois de plus, s’immerger dans un monde imaginaire, créé par eux et dont ils avaient la maîtrise, expérimenter la distance entre ce monde et le monde de la réalité, et trouver ainsi une occasion d’apprivoiser leurs peurs. 

 

 

Lors de la fête carnavalesque,  les petits ont aussi eu l’occasion de se « lâcher », de faire les bébés, de peaufiner leurs grimaces, d’ordinaire désapprouvées mais tout à fait restructurantes en ce jour où tout est plus ou moins permis. 

3 commentaires